SAFRAN DE FRANCE

LES MEDIAS PARLENT DE NOUS
Les Adillons sont ouverts jusqu'au 3 septembre
Au premier rang, Kelly de Voulmentin et Rodolphe de Luché sont venus profiter d'une soirée. Derrière, Stéphan Fritsch et son fils Ted assurent le service avec Nathalie (absente).

La saison touristique se poursuit à la base de loisirs des Adillons, à Luché-Thouarsais. Le restaurant guinguette tenu par la famille Fritsch, Stéphan, Nathalie et Ted est ouvert tous les jours de 10h30 à 22h.
Les dernières analyses d'eau réalisées par l'ARS le 16 août dernier ont conclu à une eau de baignade de bonne qualité, sans réserve contrairement à l'avant-dernier prélèvement (lire la NR du 15/08).
Cette amélioration est due aux conditions météorologiques et notamment à des températures clémentes. Adultes et enfants peuvent donc s'en donner à cœur joie, avec un air chaud et une eau à 22 °.
La baignade est surveillée de 14h à 19h tous les jours sauf le mardi, jusqu'au dimanche 3 septembre.
Les Adillons gardent le cap
La baignade est surveillée tous les jours sauf le mardi de 14 h à 19 h. Mais en raison de la qualité « moyenne » de l'eau, il est recommandé de ne pas l'ingérer et de se doucher en sortant.

La base de loisirs des Adillons de Luché-Thouarsais a dépassé la moitié de sa saison touristique. Le mois de juillet à la fois caniculaire et mitigé a eu des répercussions sur la fréquentation.
Par les fortes chaleurs, le public est venu chercher la fraîcheur et l'ombre sous les arbres en plus de faire trempette dans l'étang de baignade. Celle-ci est surveillée tous les jours,
sauf le mardi, de 14 h à 19 h.
Complet en août
La température de l'eau est en moyenne de 24 °C. Un prélèvement effectué le 28 juillet a révélé une eau de qualité moyenne. En effet, il y a une prolifération de cellules cyanobactéries.
Les feuilles mortes tombées dans l'étang se sont décomposées, entraînant la formation d'amas noirs à la surface et au fond de l'eau. L'Agence régionale de santé (ARS), qui a procédé à l'analyse de l'eau, recommande de ne pas l'ingérer et de prendre une douche en sortant de la baignade.
D'autres prélèvements hebdomadaires sont prévus.Les dix chalets affichent de leur côté un taux de remplissage de 80 % et le mois d'août est déjà complet. Sur le terrain de camping et ses 24 emplacements,
le turn-over est constant avec la présence d'Australiens, de Belges ou de Britanniques qui profitent du positionnement à mi-distance entre le Futuroscope et le Puy du Fou.
Sans oublier les charmes du Thouarsais ou du Bocage, en louant, pour certains des vélos à assistance électrique.
Les centres de loisirs de Noirterre, Saint-Sauveur comme les résidAnts du Grand-Chêne sont aussi venus profiter du grand air. Le tout nouveau relais moto mis en place en début de saison a vu passer quelques motards se rendant à des concentrations comme,
comme des « Harleytistes ». Des locaux, notamment Bressuirais, sont aussi venus trouver leur bonheur à l'étang de pêche. En cas de petite faim, il est possible de se restaurer sur place auprès de Stephan et Nathalie Fritsch.
Tous en tongs jusqu'à ce soir !
Coucou… l'espace de restauration des Adillons, près de Luché, entre Thouars et Bressuire, est ouvert. Les baigneurs, eux, ont déjà pris d'assaut le plan d'eau.

Avec des températures à 28-30°, l’Ascension a donné envie de filer vers le littoral. Ou de se rafraîchir localement: aux Adillons par exemple. Les Thouarsais-Saint-Varentais n'ont pas attendu l'arrivée du maître nageur sauveteur de juillet pour piquer une tête au plan d'eau des Adillons. Durant tout le week-end de l'Ascension, la fréquentation a été… ascendante sur ce petit « océan miniature » situé à la Bourrelière, près de Luché-Thouarsais. Confirmation de la part de Nathalie, Ted et Stéphan qui ont décroché le marché de la restauration du site: « On peut dire que la saison commence vraiment pour nous, même si on est ouvert depuis plusieurs jours. On a déjà organisé une guinguette. » Et ce n'est pas fini… Abandonnés en septembre dernier, les tongs, les maillots de bain, les seaux et les pelles ont été extirpés du placard, réquisitionnés à la hâte pour satisfaire l'impérieux besoin de soleil. Comme aux meilleures périodes de l'année, il n'a pas fallu oublier de se recouvrir des onguents protecteurs, pour éviter de se retrouver avec une peau rouge frémissante rappelant les chipolatas grillées. Elles (les chipos) et les merguez ont cordialement voisiné offrant de joyeuses fricassées en famille et/ou entre amis. Sur cet esprit de vacances avant l'heure, les Adillons ont été sélectionnés parmi les destinations locales de dépaysement de même que les Bassins du Thouet (ceux-ci offrant l'avantage de la surveillance de MNS), mais aussi les rives de la rivière du côté de Vrines. Pour ceux qui veulent se donner un peu de champ, le téléski du plan d'eau de Moncontour est déjà en service (lire ci-dessous). On en annonce un autre à Moncoutant (Pescalis) pour 2018. Les Thouarsais intrépides pourront prendre le risque de s'aventurer jusqu'en Bocage, à Nueil-les-Aubiers, où s'ouvrira un site privilégié de baignade naturelle, début juillet, dans la vallée de la Scie. Un plan d'eau qui, contrairement à une idée répandue, n'est pas circulaire. En attendant, une recommandation: tous en tongs jusqu'à ce soir. Après, ça pourrait changer…
Episervices rouvre avec les Fritsch
Le maire Christian Rochard, avec Nathalie Fritsch et son fils. Manque sur la photo Stéphan. Les Fritsch proposeront les spécialités des régions qu'ils ont habitées…

Avec Stéphan, Nathalie et Ted, la famille Fritsch rouvre le multiservices municipal de la Bourrelière à Luché. Christian Rochard, le maire, avait passé une annonce sur le Bon Coin: « J'ai reçu trois propositions. Les Frisch, d'origine alsacienne, me semblaient les plus compétents. » Un contact téléphonique, une visite sur place, un déménagement, le nettoyage des locaux, la remise en place de la salle du restaurant, de la cuisine, de l'épicerie pour une ouverture ce dimanche à 9h30. Vite fait. Paysagistes de métier, les Fritsch ont toujours été restaurateurs tout en cultivant le safran. L'épice épuise le terrain ce qui explique les déménagements successifs, de l'Alsace à Tahiti, puis l'Auvergne d'où ils arrivent. L'Episervices garde le dépôt de pain, le point relais poste. La vente des journaux va se mettre en place. Le restaurant dénommé « Drive-in » permettra de consommer sur place ou à emporter avec une prise de commande par téléphone. Des menus ouvriers le midi, à 13€ en plus de la carte, sont proposés. Ils feront découvrir des spécialités alsaciennes, n chao men tahitien, la truffade auvergnate, et les hamburgers-frites. Des soirées à thème sont prévues. La grande salle permettra d'accueillir une cinquantaine de convives pour des repas uniquement sur réservation. Ils tiendront également le snack des Adillons qui ouvre le 1er mai. Ouvert 7/7 jours de 9h30 à 14h et de 17h30 à 22h. Tél. 05.49.66.53.79.